Identification  

   
   
   

Retrouvez également l'histoire du blason Porsche ainsi qu'une excursion à Stuttgart.

Ferdinand Porsche est le fondateur de la marque. Son fils, Ferry Porsche, prendra la suite au début des années 1950. Aidés par des ingénieurs, ils conçurent de nombreux modèles jusqu'au début des années 1970. Mais c'est à partir de cette date que l'entreprise changea de propriétaire.

La firme est née le 6 mars 1931 à Stuttgart en Allemagne, au moment où l'économie du pays est au plus bas. La seconde guerre mondiale perturba aussi le groupe qui, pour ne pas faire faillite, devait répondre aux exigences de l'Etat. Mais soutenue par quelques personnes (investisseurs, ingénieurs...), l'entreprise tint bon. La toute première voiture qui sortit du bureau Porsche est... la coccinelle française (elle fut redessinée par Ferdinand pour la France). C'est en 1948 que la première "vraie" Porsche est conçue : la 356. De nombreux composants sont repris de la coccinelle, mais "l'esprit Porsche" est bien là (Entendons nous par là que l'esprit Porsche reflète une forme de voiture particulière ainsi que des valeurs vis-à-vis de ces dernières). Ferdinand Porsche s'éteindra en janvier 1951 alors que les usines de Volkswagen tournent à plein régime pour produire la coccinelle. Précisons qu'une autre particularité qui est restée chez Porsche est la fabrication de modèles de voitures à moteur arrière (sauf durant une période où certaines seront à moteur avant. Voir ci-dessous).

De 1951 au début des années 1970, Ferry, aidé de nombreux ingénieurs, d'une entreprise grandissante et d'un nom connu, met tout son talent à la création de nouveaux modèles, mais également à l'élaboration d'une entreprise digne de ce nom (service après ventes, marketing, et courses automobiles). Son fils, et la famille Piëch (leurs cousins) y participent également. En 1972, à cause des confrontations familiales, ils décidèrent de se retirer de l'entreprise et devinrent de simples actionnaires. Sans cela, la firme aurait pu disparaître. Les usines Porsche continuèrent à tourner, mais le 27 mars 1998, Ferry Porsche décède dans sa maison en Autriche.

Après le succès de la 356 (environ 78 000 exemplaires seront construits!), le 550 Spyder sort du bureau d'étude. C'est encore un succès! Entre 1957 et 1964, de nombreux modèles plus ou moins connus, sortiront des chaînes de montage, certains fait pour la course d'autre pour le grand public : comme la 718, 804, 904, 906, 907, 914...

Mais c'est en 1963 qu'est née la plus célèbre des Porsche : la 901 devenue 911 (à la demande de Peugeot qui avait retenu tous les numéros à 0 en position centrale).

Cette 911 va connaître certaines modifications qui va amener à l'élaboration de la 911 S (en 1966), T et E (versions reprises plusieurs fois jusqu'en 1972 et ayant une puissance plus poussée que le modèle de départ). Les modèles se suivent, et c'est en 1972 que la Carrera 2.7 RS est créée, dérivée de la 2.4 de 1972. Elle deviendra un modèle mythique de la marque.

1975 marque une année terrible car les ventes atteignent le niveau le plus bas, mais la reprise se fait dès 1976.

D'autres versions sont encore élaborées : comme la Carrera 3.0 (1976 et 77), la 911 SC (produite de 1978 à 1983), ou encore la 911 Turbo 3.0 et 3.3 (dite 930) (de 1975 à 1989), ainsi que la Carrera 3.2 (de 1984 à 1989).

N'oublions pas les coupés à moteurs avant. La première est la 924 (en 1976). De nombreuses pièces sont reprises de chez Volkswagen car le projet était de construire cette voiture en commun. Mais ce sera finalement Porsche qui la commercialisera. D'autre types sont également conçus : la 924 Carrera GT (1980), la 944 (1982), la 944 Turbo (1987). Dans le type des moteurs avant, nous retiendrons aussi la 928 (1977), ainsi que la 968 (1992) et la 968 Turbo S. Mais les ventes s'essoufflent et la production de ce modèle s'arrête.

C'est en 1988 qu'une nouvelle génération de Porsche arrive : les 964. Cette génération permettra de redonner un peu de vigueur à la marque. On distingue notamment la Carrera 2 et 4 (fabriquées de 1989 à 1994), la Carrera RS (3.6 puis 3.8) et la Turbo 3.3/3.6 (1991 à 1994).

En 1993, malgré le trentième anniversaire de la 911, l'entreprise va mal. Les ventes de 964 sont en chute libre et sans la sortie de la 911 génération 993 en 1993, le rachat par une autre entreprise était inévitable (soulignons que Ferrari a été rachetée pas Fiat, Lamborghini par Volkswagen, Jaguar par Ford...). En effet, à cette date, le cours de l'action Porsche ne dépassait guère les 13€. Heureusement, les 993 ont permis une remontée des ventes, mais c'est surtout grâce aux profonds changements, dans la direction de la marque, effectuées pas le nouveau directeur (Wendelin Wiedeking) que le rachat de l'entreprise n'a finalement pas eu lieu. Porsche est alors aujourd'hui le plus petit industriel automobile indépendant mondial. Il est également intéressant de constater qu'aujourd'hui une action Porsche tourne actuellement entre 1300 et 1400€ !! Et le cours de l'action n'arrête pas de grimper depuis plusieurs années...
Dans cette génération de Porsche 993, nous distinguons différents modèles comme la Carrera 2 et 4, la Targa, la Turbo, la Carrera 4S... Ce modèle de Porsche a été produit entre 1994 et 1998.

En 1997, alors que l'entreprise a réussi à remonter la barre, la Porsche Boxster sort de l'usine. Le succès ne se fait pas attendre. Trois versions existent à présent : la 2.5, 2.7 et la Boxster S. Quant à la 996, sortie également en 1997, c'est aussi un véritable succès. Certains la "boudent" car ils la trouvent trop "plate", ou la considèrent comme ayant perdu "l'esprit Porsche". Mais les chiffres sont là, et les ventes n'ont jamais été aussi importantes. Le temps passant, il faut bien se faire une raison, cette nouvelle catégorie de Porsche sera finalement acceptée comme toutes les autres. De nombreuses versions sont sorties, principalement en 2003, année riche en nouveautés : nous pouvons retenir : la Carrera 2 et 4 type 3.4 et 3.6, la GT2, la GT3, la Carrera 4S, la Turbo (ainsi que la Turbo cabriolet)...

Pour continuer sur la relance de la marque et une augmentation nette et positive du chiffre d'affaire, le Cayenne fut élaboré en 2001. Cette Porsche considérée comme le "troisième type" va séduire un tout autre public. En effet c'est un SUV! Cela peut surprendre mais les ventes battent des records pratiquement tous les mois et surtout aux Etats-Unis.

En 2004, la 997 est sortie des bureaux d'études. Commercialisée en 2005, elle a immédiatement fait l'unanimité car c'est "un mix" entre la 993 et la 996. Elle reprend tous les points positifs des deux modèles : les phares ronds de la 993 (non présents sur la 996, ce qui choqua un peu) ainsi que toutes les améliorations modernes de la 996. Tous les modèles sont prévus (attention, prenez votre souffle !) : Carrera S coupé et cabriolet, Carrera coupé et cabriolet, Targa 4 et 4S, Carrera 4 coupé et cabriolet, Carrera 4S coupé et cabriolet, Turbo et turbo cabriolet, GT3, GT3 RS, la GT2 et la dernière sortie en date étant la 2ème version de ces différentes déclinaisons. Version avec un léger relooking dont notamment la bande arrière rouge qui plaisait tant et qui avait disparu avec la 996... Retour aux sources ?!

Par la suite, des actions entreprises en bourse ont malheureusement porté préjudice à l'entreprise. Porsche a tenté suivant un système financier compliqué de mettre la main sur Volkswagen, mais malheureusement, les dirigeants n'avaient pas prévu que la crise de 2009 passerait par là. Porsche s'est retrouvé endetté à tel point que, d'une part, une augmentation du capitale via des investisseurs Quatar fut nécessaure, et que, d'autre part, la prise en main par Volkswagen fut inévitable. Porsche a eu les yeux plus gros que le ventre et n'est dorénavant plus le constructueur automobile indépendant le plus petit au monde...

Depuis le début de la 911, d'autres modèles ont été créés, moins connus car produit en très peu d'exemplaires, notamment : la Carrera 2.8 RSR (en 1972, 49 exemplaires), la Carrera 3.0 RS (en 1972, 109 exemplaires), la 911 SC-RS (en 1983, une vingtaine d'exemplaires), la 959 (en 1985, 200 exemplaires), la Carrera RS 3.8 (55 exemplaires), la 993 type GT2 (194 exemplaires), la 911 GT1 (en 1996)...

Pour continuer votre lecture, retrouvez également l'histoire du blason Porsche ainsi qu'une excursion à Stuttgart.